De la communication holistique …


Depuis les origines, l’équitation s’est développée essentiellement autour d’un langage des aides extérieures qui intègrent également les divers artifices inventés par les humains au fil du temps. Encore aujourd’hui, l’approche de l’équitation demeure confinée aux effets de rênes, des jambes, des éperons et d’interprétations diverses et variées des postures que doit adopter le cheval selon les diverses disciplines. Et le genre humain témoigne d’une imagination sans bornes pour inventer de nouveaux instruments coercitifs pour assouvir sa soif de domination. Mais en réalité du point de vue technique, plus rien n’est à inventer. Les maîtres du passé ont légué un héritage si riche qu’il suffit désormais de savoir lire et d’appliquer. Et pour cause, car aujourd’hui le cheval se voit réduit au rang d’instrument de loisir, d’outil de production financière et d’exacerbation de certains égos alors que jadis il était omniprésent, acteur principal du développement des civilisations. L’éthologie a apporté un regard nouveau, ouvrant le chemin vers la compréhension du comportement du cheval au vu de sa programmation d’instinct, de génétique et de race et des attitudes conséquentes dans sa relation avec ses congénères et avec d’autres espèces animales ou humaines. Le cheval est un être sensible, qui dispose d’une forme d’intelligence et de capacités cognitives. Quelques trop rares scientifiques comme le Professeur Matsuzawa de l’université de Kyoto se sont intéressés à ces aspects et ont ouvert un chemin nouveau. Celui-ci permet d’appréhender l’équitation sur la base de la compréhension du fonctionnement psychologique et mental du cheval. Ainsi se révèle une nouvelle forme de langage qui fait appel à l’intelligence de cet être extraordinaire à qui les humains doivent tant. L’équitation devient ainsi équivalente à l’apprentissage d’une langue avec son vocabulaire, ses subtilités et ses nuances. Et toute coercition disparait pour ceux et celles qui ont éveillé leur conscience à cette approche. Les gestes prennent du sens. L’action de la main, de l’assiette ou des jambes deviennent des éléments de langage basé sur un dialogue. On pose une question et on attend la réponse. Et c’est toute la nuance. Car auparavant, tout effet des aides était dicté par un mental humain en soif de domination et d’exigence. Peut-on parler d’harmonie voire de légèreté quand les rênes sont tendues en permanence et fixées sur des mors de plus en plus sévères dans une bouche fermée et verrouillée à double tour ? Résolument non ! Une relation intelligente nait d’un principe de dialogue ou la question précède la réponse. Et le respect et la douceur doivent demeurer au coeur de cette relation. Le cheval ressent une mouche qui se pose sur sa croupe. Aussi un effet de main ou de jambe ne devrait pas exiger plus de force que ne pourrait engager une fillette de sept ans. Sur ce principe uniquement peut naitre une relation différente, collaboratrice et harmonieuse. Mais cette notion de langage va encore plus loin. Le cheval ne conceptualise pas, mais il analyse. Ainsi, il vit dans la quiétude de l’instant présent dans un silence mental quasi permanent. Il lit la conscience et l’inconscient des humains comme un livre ouvert. Et du mental des humains, il ne perçoit que la charge émotionnelle produite par chaque pensée, chaque geste et chaque parole. Ainsi, le mental effervescent des humains représente une pollution qui perturbe la sérénité naturelle des chevaux. Mais si les cavaliers apprennent à contrôler ce flux de pensées et par voie de conséquence leurs émotions, ils dispersent ce nuage opaque qui voile le diamant qui brille au plus profond d’eux et qui ne demande qu’à illuminer leur temporalité. Car dans ce cas uniquement, le cheval reconnait l’esprit de vie qui anime tous les Êtres de la Création. Et il entre dans un chemin de confiance ou le principe de soumission laisse la place à une harmonie respectueuse empreinte d’amour. L’initiative doit venir du cavalier. Les chevaux ont une empathie naturelle pour les humains. Celle-ci ne se dégrade qu’en raison des attitudes dominatrices et coercitives du monde des hommes. Pour accéder à cette communication profonde, le cavalier doit revenir en permanence à l’instant présent. Et c’est toute la difficulté, car le contrôle du mental s’apparente à un art martial. Mais la conscience de l’instant présent mène à la conscience de la Présence à l’instant et libère ainsi la parole du témoin silencieux blotti dans les profondeurs de l’esprit. Associée à une intention, la communication devient ainsi intuitive. Et le cheval devient un extraordinaire témoin et guide de ce chemin. Les bienfaits sont fantastiques et dépassent largement le stade équestre. A pied, il se créé une osmose ou le cheval révèle sa bienveillance. J’ai souvent observé des chevaux qui naturellement créent avec leur corps une barrière protectrice à l’égard du cavalier ou de la cavalière qui est à côté de lui dans un état de conscience modifié par le travail de présence. En selle, des chevaux inquiets entrent dans une relation collaborative sereine et confiante. L’harmonie qui se dégage ne se raconte pas car les mots sont impuissants. C’est un état de conscience au coeur de la transcendance. Des écuyers tels Nuno OLIVEIRA nous ont montré le chemin. La magie de son équitation tient à l’état de conscience modifié qui l’animait au contact des chevaux. Il en était arrivé à une telle transcendance que son équitation en était devenue mystique. Ainsi s’ouvre un nouveau chemin équestre ou tout est à découvrir car en réalité par cette voie, le cavalier va à sa propre rencontre, guidé en transcendance par la plus noble conquête de l’homme. Le cheval montre ainsi un chemin de libération qui permet aux hommes de se libérer de leur condition d’automate en découvrant les sources de l’esprit de vie. L’acquisition des airs de la haute-école deviennent ainsi des enseignements et des actes alchimiques révélant une part du mystère et du sens de la vie. Comprenne qui pourra …

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
NOTRE ADRESSE
PARTENAIRE DE 
ECRIVEZ-NOUS

Francis Stuck

21, rue de Dannemarie​

90150 REPPE

France

Envoyer un email : cliquez ICI
Tel :  06 07 09 21 01

WhatsApp :  +33 607 09 21 01

 

Wir sprechen Deutsch

We speak English.

RESTONS

EN CONTACT

  • Facebook Social Icône
conservatoire | titre et logo | hd | fon

© 2020 by harasduchampduloup.fr   I   Tous droits réservés   I   Conception et Développement SFDev - Contact